Dentiste se tient les bras croisés

Qu’est-ce qu’un implant dentaire?

Les problèmes de santé bucco-dentaires et les accidents sont des facteurs qui peuvent causer la perte d’une ou de plusieurs dents. Heureusement, des solutions existent! En effet, les implants dentaires peuvent remplacer ce qu’on appelle communément les ponts, ainsi que les prothèses partielles ou complètes, communément appelées les dentiers. D’aspect naturel, les implants viennent remplacer les racines manquantes dans les gencives, et à bien tenir les dents artificielles en place.

Un implant dentaire est une racine artificielle qu’un spécialiste installe dans la gencive, et qui ressemble un peu à une vis. Mais n’ayez crainte, ce n’est pas le genre de vis qu’on trouve à la quincaillerie, mais plutôt dans un centre dentaire! Un implant dentaire est fait d’un métal très résistant métal, le titane. Ce métal non toxique est employé dans différents domaines en raison de ses qualités, notamment sa résistance à la chaleur et à la corrosion. Il est biocompatible, comme l’or et le platine, et se fusionnera avec l’os. On sert aussi dans la fabrication des avions et des sous-marins. C’est du solide!

Une fois l’implant bien en place dans la mâchoire, on y fixe la dent artificielle, qui est en fait une couronne dentaire qui surplombe la partie métallique de l’implant. Celles-ci sont souvent faites de porcelaine, et sont très résistantes. Vous pensez aller de l’avant avec l’option d’un implant dentaire? Voici comment vous préparer.

Si vous êtes en bonne santé, que vos gencives sont saines et que vous ne souffrez pas d’une perte osseuse à la mâchoire, vous êtes sans doute un bon candidat. Sinon, il est toujours possible d’effectuer une greffe osseuse chez un patient.

En effet, chez les patients auxquels il manque plusieurs dents, l’os de la mâchoire peut se résorber au fil du temps, puisqu’il n’est plus stimulé par les dents. La masse osseuse n’est donc plus suffisamment épaisse pour recevoir un implant dentaire. Il s’agit donc de greffer de l’os provenant du patient lui-même ou d’un donneur externe, et qu’un professionnel dans un centre dentaire posera à l’endroit déterminé.

Comment se préparer?

Avant même de penser à un implant dentaire, il faut évaluer votre état de santé et vos habitudes de vie : consommation de tabac, diabète, problèmes cardiaques, maladie des gencives, bruxisme (grincement des dents). Par exemple, saviez-vous que fumer la cigarette multiplie par quatre le risque de développer une inflammation des muqueuses autour de l’implant?

Hélas, l’usage du tabac réduit considérablement diminue le taux de succès de l’intervention, en plus de ralentir la guérison, diminuer la circulation sanguine et de provoquer des effets négatifs sur le système immunitaire.

Le diabète non contrôlé, de son côté, peut nuire à l’ostéointégration, ce qui est en fait la guérison de l’os autour de l’implant dentaire. Quant au bruxisme, il nécessite la création d’une plaque occlusale, dont le rôle est de protéger les nouvelles dents! Une plaque occlusale est un dispositif buccal amovible, fabriqué d’acrylique, et qui recouvre les dents de la mâchoire supérieure ou inférieure. Cet objet ressemble beaucoup aux protecteurs buccaux que portent les joueurs de hockey ou les boxeurs, par exemple.

De plus, il ne faut pas oublier que les implants placés là où il y a une récession de la gencive sont plus à risque de favoriser l’accumulation de plaque dentaire, malgré des mesures d’hygiène rigoureuses. Aussi, vous devrez vous armer de patience, car les traitements peuvent s’étendre sur une longue période de temps.

Le chemin vers une guérison complète

Une telle intervention n’est toutefois pas compliquée, et les professionnels de la santé bucco-dentaire y sont fort habitués. Pour eux, c’est une intervention de routine. Après avoir bien suturé la gencive par-dessus l’implant dentaire, ce dernier aura besoin de quelques mois pour se fusionner avec l’os et laisser agir pour qu’il y ait fusion avec l’os. Aussi, la cicatrisation de la gencive ne prend qu’environ deux semaines. Comme dans toute opération chirurgicale, il y a un léger risque de formation d’hématomes, de douleurs, de saignements ou inflammations durant la cicatrisation.

Ensuite, une grande partie du taux de réussite dépend de la bonne volonté de patients à suivre les recommandations du professionnel traitant et respecter ses consignes. Entre autres, il est essentiel de bien suivre les prescriptions de médicaments, d’aller aux rendez-vous de suivi et de signaler tout symptôme ou douleur.

Malgré ces quelques désagréments, les implants dentaires sont sûrs, sécuritaires et efficaces, comme en témoignent des milliers de patients satisfaits chaque année.

Vous voulez en savoir davantage?